L’arbre tient une place primordiale dans notre environnement.

Image15

L’arbre tient une place primordiale dans notre environnement.

Celle-ci se manifeste dans l’action départementale de la semaine de l’arbre et dans nombre d’actions communales telle qu’un arbre, un enfant, initié à chaque naissance.

Depuis longtemps l’arbre d’ornement structure les espaces urbains et ruraux. Il quitte les jardins privés pour apparaître en ville dès le XVIIe siècle sous forme d’allée-promenade puis sur des boulevards et dans les parcs publics, qui sont créés au XIXe siècle pour assainir l’air des villes.

Aujourd’hui, l’arbre dans les bourgs qualifie fortement l’espace public. Planté régulièrement sous forme d’alignements, il structure et hiérarchise les entrées d’agglomération, avenues et rues et apporte de la convivialité par son ombre estivale et sa floraison saisonnière. Planté de façon isolée, un arbre au port remarquable crée un point de repère dans le tissu urbain et souligne la présence de bâtiments marquants. L’utilisation de certaines essences à forte valeur symbolique permet aussi d’exalter le caractère sacré de certains lieux, comme les cimetières.

Par la photosynthèse, l’arbre absorbe le gaz carbonique issu de la pollution urbaine  pour rejeter de l’oxygène en améliorant ainsi la qualité de l’air. En été, par son pouvoir d’évapotranspiration, l’arbre rejette de l’humidité dans l’air et tempère ainsi la chaleur. Il régule ainsi dans les villes une partie du réchauffement climatique.

En hébergeant une faune variée (oiseaux, insectes…), l’arbre favorise le maintien de la biodiversité tant en campagne que dans nos bourgs. Sous forme de boisements ou isolé, il constitue l’essentiel de la structure des trames vertes, indispensables supports des corridors écologiques.

Par ses rôles variés et ses dimensions historiques et symboliques, l’arbre affirme la présence de la nature dans l’espace urbain.

Par sa pérennité, qui dépasse le cycle de vie de l’homme, l’arbre structure et valorise notre cadre de vie pour les générations à venir.

Le CAUE de La Vendée (Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement de le Vendée)